L'Ecosse est un pays que je rêvais de visiter depuis plusieurs années. Alors quand l'opportunité d'y mettre les pieds s'est enfin présentée,  je ne me suis pas fait prier! Et quitte à y aller, autant faire ça bien: Je suis parti 7 jours en Mars avec Louis, un ami,  nous avons fait le choix d'explorer ce territoire en van pour se plonger à 100% dans cette ambiance si particulière. J'étais pourtant loin d'imaginer à quel point ce voyage serait incroyable à mes yeux.

1er Jour

Nous avons donc atterri en fin d'après-midi à Edimbourg, après avoir quitté l'aéroport en tram, nous avons rejoint la personne qui nous louait son van pour la semaine, après quelques bavardages et un rapide check-up, nous prenions possession de ce qui allait etre notre maison et moyen de transport pour la semaine à venir.

Je peux dire que l'aventure commença dès ce moment où  il fallu manœuvrer un gros camion, volant à droite, conduite à gauche en plein centre d'une capitale! Notre première étape fut un supermarché où nous avons fait le plein de nourriture, eau et diverses choses qui allaient nous servir durant le séjour. 

La nuit était déjà tombée, mais motivés, nous avons décidé de commencer à rouler de nuit pour progresser en direction de Glasgow afin de gagner du temps de route le lendemain.

Nous nous sommes finalement arrêtés pour la nuit sur une aire d'autoroute à quelques kilomètres de Glasgow, où nous avons étrenné la vie en van: repas, toilette, couchage. 


2ème Jour

Le lendemain matin, réveil difficile dans un froid glacial (les températures nocturnes sont encore négatives en Mars), erreur de débutant, nous avions coupé le chauffage avant de s'endormir, et évidemment la chaleur n'a pas duré toute la nuit..

Après un rapide petit déjeuner, ayant constaté que la neige était tombée à gros flocons pendant la nuit, nous reprenons la route en direction de Glasgow.

La visite de Glasgow fut relativement brève, le centre historique étant petit, nous avons parcouru le George Square, place principale de la ville, avec ses nuées de pigeons. Puis nous avons été visiter la cathédrale, immense monument bâti au pied de la Nécropole, qui est un immense cimetière digne des meilleurs films d'horreur, avec ses tombeaux datant d'il y a 4 siècles plus ou moins abîmés par les années.

Le George Square à Glasgow.

La Nécropole de la Cathédrale de Glasgow.

Après avoir quitté Glasgow, nous avons fait une halte à Renfrew, afin de compléter notre équipement (notamment des vêtements polaires pour contrer le froid). Après une pinte de bière locale dans un pub, nous avons pris la route direction le Loch Lomond, en s'enfonçant dans des paysages de moins en moins habités.

Le Loch Lomond est un des plus grands lacs d'Ecosse, offrant à son horizon Nord une belle vue des Trossachs sous la neige. Néanmoins, c'est loin d'être un des plus beaux lacs du pays, mais il offre une jolie entrée en matière sur les paysages Écossais. La route qui chemine le long de ses rives, la montagne à gauche et le lac de l'autre coté, est vraiment très agréable à parcourir.

Vue du Loch Lomond en fin d'après midi brumeux.

La fin de journée nous emmena jusqu'à la cascade de "Falls of Falloch", nichée au bout d'un sentier forestier, l'endroit est magnifique, notamment à la tombée du jour, où j'ai pu réaliser quelques poses-longues:

les Falls Of Falloch.

La rivière en contrebas qui se faufile entre les arbres moussus.

3ème Jour: Les Trossachs

Après avoir passé la nuit à coté de Tyndrum, nous nous sommes réveillés sous un tapis de neige qui avait recouvert tout le paysage et les montagnes autour de nous.

Profitant d'une des rares stations services du coin, nous avons refait le plein d'essence et d'eau avant de prendre la route pour explorer le Parc Naturel des Trossachs.

Remontant vers le Nord, les paysages se font plus arides, les montagnes plus imposantes, et la route toujours plus déserte, très peu de voitures croisées, et encore moins d'habitations, on se croit vite seul au monde!

Quelques forêts de pins avant de s'enfoncer dans des paysages de roche nue.

Repas du midi, au chaud avant de partir marcher.

La brume et la neige tombante, donnent une ambiance particulière.

Quand le soleil revient, les panoramas deviennent grandioses.

Au bout de quelques heures de route nous avions profondément avancé dans le parc naturel des Trossachs, un ensemble d'immenses montagnes enneigées battues par le vent. La route est sinueuse et se faufile au fond des vallées ou parfois à flanc de montagne pour dévoiler à chaque virage un paysage à couper le souffle de montagnes rocheuses sous la neige et de rivières gelées au fond des vallées.

Après avoir dépassé la petite ville de Bridge of Orchy et son pont de pierre, nous faisons une halte à proximité  du Loch Tulla, petit lac bordé de forêts. Nous avons donc dû traverser à pieds une grande zone forestière avant de pouvoir accéder au lac en lui même, la traversée de la forêt fut compliquée car nos pieds s'enfonçaient à chaque pas dans l'eau ou la boue. 

Au retour nous sommes tombé sur le squelette d'un petit cerf parfaitement préservé à même le sol. L'occasion de s'improviser biologistes en étudiant les ossements!

Les Trossachs.

La forêt bordant le Loch Tulla.

Le Loch Tulla et ses îlots.

Moi, l'aventurier de l'extrême.

Une route de type routière.

Continuant notre remontée vers le Nord, nous sommes arrivés au niveau de la zone de Glen Nevis, autre massif montagneux encore plus enneigé et plus grandiose, des montagnes encore plus nues, des pics découpant l'horizon à perte de vue, et la température qui descend facilement sous -5°c.

Nous faisons halte au bord d'un chemin menant à une maison isolée, comme perdue au milieu de toute cette roche, la vue est ici encore magnifique malgré le froid et le vent qui fouette nos visages, traversant toutes les couches de nos vêtements. La promenade fut donc assez brève, le temps de se balader quelques dizaines de minutes parmi la végétation rase et gelée et les petits ponts de bois au dessus des ruisseaux charriant de la glace.

La route alterne entre vallée et flanc de montagne, dans tous les cas la vue se perd à l'horizon.

Louis, en pleine séance de pilotage.

Un virage = un panorama.

L'eau coule, mais tout juste, la température est tellement basse que de la glace semble se former constamment à la surface sous l'effet du vent.

Une maison perdue dans l'immensité rocheuse de Glen Nevis.

Après avoir franchi cette vallée enneigée, et dépassé Glencoe, nous longeons le Loch Linnhe, où nous faisons un arrêt pour profiter de la vue et manger le repas du midi. Curieusement, ici le temps est au soleil, la température est (relativement) douce, et pas la moindre neige à l'horizon, alors que nous ne sommes qu'à quelques dizaines de kilomètres des vallées enneigées.

 Nous poursuivons notre route en direction de la montagne Ben Nevis, plus haut sommet du Royaume-Uni. Après avoir dépassé Fort Williams, nous suivons la toute petite route longeant une partie du pied de Ben Nevis, pour finalement s’arrêter en cul de sac près d'une forêt et un cours d'eau formant des cascades. Ben Nevis fut relativement décevant car n'offrant pas ou peu de panoramas comparables à ce qu'on avait traversé toute la journée.

Néanmoins l'endroit reste joli, très boisé et très paisible par beau temps. Après quelques photos, sans nous attarder plus, nous reprenons la route en direction de Glenfinnan, longeant en fin de journée le Loch Eil. Nous arrivons à la tombée du jour à proximité de Glenfinnan, où sur la route nous croisons le chemin d'un cerf solitaire disparaissant bien vite dans la pénombre du crépuscule après s’être laissé prendre en photo.

La route serpente dans le fond de la vallée.

Pause déjeuner devant le Loch Linnhe.

Des moutons au pied de Ben Nevis.

La forêt entourant Ben Nevis.

Vestiges d'une bergerie.

Louis à la conquête de Ben Nevis.

Des pins vers Ben Nevis.

La route vers Glenfinnan, au coucher du soleil.

Ruisseau à proximité de Ben Nevis.

Un cerf prend la pose une demi-seconde..

4eme jour: Glenfinnan & Skye


La nuit fut particulièrement glaciale, mais je me suis quand même aventuré à pieds dans la nuit au bord du Loch Shiel pour faire quelques photos des étoiles.

Au petit matin, nous sommes debout de bonne heure, sous un soleil superbe et un ciel sans nuage, nous déjeunons rapidement avant de grimper à pieds sur une hauteur des environs pour avoir une vue à la fois sur la baie que j'avais déjà photographié de nuit, et le fameux Viaduc rendu célèbre par les films d'Harry Potter.

La baie de Glenfinnan et le Loch Shiel.

La même baie prise depuis l'estuaire de la rivière qui y débouche, de nuit.

Le viaduc de Glenfinnan.

Après s'etre pâmés sur cette belle vue, nous prenons la route, rebroussant chemin jusqu'à Fort Williams avant de se diriger à nouveau vers le Nord, longeant de nombreux Lochs tous aussi beaux les uns que les autres.

La route est agréable sous ce soleil, et nous nous arrêtons fréquemment faire des photos des panoramas. Après avoir bifurqué à Invergarry, nous nous dirigeons maintenant vers l’île de Skye.

Une petite halte avant de passer le pont pour immortaliser le fameux château "Eilean Donan Castle", perché sur son rocher au bout du Loch Duich.

Un des plus beaux lacs de notre séjour: Loch Cluanie.

Eilean Donan Castle.

Pour accéder à l’île de Skye, il faut franchir un pont routier qui vous fait arriver au Nord Est de l'île. De là, nous avons pris la route d'Elgol, petit village niché au bord de la mer tout au sud de l’île. La route pour y accéder est longue et sinueuse, mais c'est surtout une des plus belles routes d'Ecosse. L'environnement est ici très différent de ce que nous avons laissé derrière nous, tout est jaune, ocre, marron. Les couleurs chaudes peuvent rappeler par moment l'ouest américain.

Le long de cette route, nous avons croisé beaucoup de moutons se baladant tranquillement en liberté. Nous avons aussi croisé plusieurs petits cimetières tout droits sortis d'un vieux film d'horreur, si nous y avions été de nuit!

Elgol n'offre que peut d’intérêt en tant que tel, c'est le chemin pour y aller qui est le plus intéressant, longeant la cote et les lochs d'un coté, le massif montagneux des Cuillins Hills de l'autre.

Nous en avons d'ailleurs profité pour nous embourber avec le van, en voulant déjeuner dans un champ moins sec qu'il n'y paraissait!

Les moutons sont partout!

Les petits cimetières qui parsèment le paysage.

Les Cuillins Hills.

Breaking Bad style.

Note: Ce van n'est pas un 4x4.

C'est l'heure des pastas!

Nous sommes ensuite revenus tranquillement sur nos pas pour reprendre la route qui mène plus au nord, de l'autre coté des Cuillins, afin de faire un arrêt au Fairy Pools.

Nous avons fait la marche à travers la vallée au soleil couchant pour atteindre les bassins naturels des Fairy Pools, avec leurs eaux incroyablement turquoises.

Le chemin vers les Fairy Pools.

Soleil couchant dans la vallée.

Les Fairy Pools et leurs eaux turquoises.

Des mecs bien sapés.

Pour finir la journée nous sommes revenus sur Portree, petit village de pêcheurs assez typique, ou nous avons mangé au restaurant "The Lower Deck" sur le port, pour profiter du poisson frais local.

Nous avons ensuite repris la route pour nous rapprocher du lieu de randonnée du lendemain, le Man Of Storr, et nous avons passé la nuit en ayant garé le van près d'une falaise, dans un champ en friche, sans trop savoir ce qu'il y avait autour de nous.

La route vers Portree.

Les derniers rayons de soleil de la journée.

Le port de Portree.

Le ciel incroyablement étoilé, loin de toute pollution lumineuse.

5ème Jour: The Man of Storr & le Nord de Skye


Au petit matin, nous avons été réveillés par un rayon de soleil passant à travers le rideau mal fermé. En le relevant, la vue fut absolument magique, nous nous étions arrêtés de nuit sans le savoir au sommet d'une falaise, face à la baie et au soleil levant. Un moment incroyable qui nous donna de l'énergie pour le reste de la journée!

Le réveil.

Sunrise over the Bay.

S'étant levés de très bonne heure, nous avons pu attaquer la randonnée menant au Man of Storr avec des températures encore fraîches, il fallu compter une petite heure pour accéder au plateau rocheux ou se situe le monolithe de pierre, gigantesque et imposant.

 Une fois sur place, la zone offre une diversité de points de vue absolument incroyable: le massif montagneux, le Man of Storr, le plateau encore un peu enneigé par endroits, la vue sur la vallée et le Loch, la baie et les îles au large. J'ai fait chauffer mon appareil photo pendant au moins une heure avant que nous reprennions la route du retour.

Départ de la randonnée vers le Man Of Storr.

La plateau en lui même, avec le Man of Storr au loin.

La baie, Louis, le Man of Storr.

Photo de hispter pour ma couverture Facebook.

Vue sur la baie depuis le Old Man of Storr.

Pour finir la matinée, nous avons repris la route jusqu'à la pointe Nord de l'île où se trouve notamment les Mealtfalls, chute d'eau vertigineuse qui se jette directement dans l'océan depuis le sommet d'une falaise!

Ensuite nous avons traversé les terres sur une petite route passant par le massif du Quiraing, que nous avons escaladé pour profiter de la vue. Nous y avons rencontré un couple de français avec qui nous avons échangé sur nos roadtrips respectifs, en se donnant quelques bons conseils.

Les Mealtfalls qui se jettent dans l'océan.

Vue sur la plaine depuis le Quiraing.

Après le Quiraing, nous continuons notre traversée de la pointe nord pour arriver sur la ville côtière de Uig,  et à proximité les Fairy Glen, un ensemble de curieuses collines recouvertes d'herbe rases et de ruines ancestrales.

Un petit air de la Comté, on s'attendrait presque à croiser des hobbits!

Visite des Fairy Glenn sous le soleil de midi.

Deux hobbits géants!

Les Fairy Glenn.

Toute la fin de la journée fut consacrée à rouler en direction du Nord. Après avoir quitté l'île de Skye, nous avons remonté, via Auchtertyre, d'immenses plaines désertes, surement une des zones les plus reculées d'Ecosse. Après plusieurs heures de route, le soleil se couchant et la fatigue se faisant ressentir, nous avons fait halte en pleine forêt dans la cour d'une chapelle abandonnée pour y passer la nuit. 

Ce qui se révéla être une très bonne idée car nos réserves d'eau étaient vides, et nous avons pu les recharger grâce à un récupérateur d'eau de pluie à l'arrière de cette chapelle. Une fois bouillie, l'eau nous a permis de cuisiner, nous laver et boire ce soir là!


6ème jour: Inverness, le Loch Ness & Cairngorms Park.


Avant dernier jour de notre roadtrip, levés tôt dans le froid (comme d'habitude) nous avons pris la route sans tarder en direction d'Inverness. Sur la route nous sommes tombés sur une petite cascade ( Rogie Falls) avec un pont suspendu au dessus, très pratique pour faire quelques photos.

Les Rogie Falls.

Instagram material.

Nous avons ensuite coupé à travers la campagne pour arriver sur Drumnadrochit, ville côtière du fameux Loch Ness. Nous avons pu voir au loin les ruines d'Urquhart Castle, que nous n'avons pas visité le prix étant bien trop élevé pour ce qu'il y avait à voir. Le loch Ness ressemble par bien des aspects au Loch Lomond tout au sud de l'écosse, c'est à dire un Loch immense, entouré de collines boisées et une urbanisation de ses rives assez importante. En d'autres mots, ce lieu sensément "mythique" s'est révélé assez décevant. 

Nous avons remonté la rive gauche du Loch Ness afin d'arriver sur Inverness, la grande ville du Nord, que nous avons ensuite visité. Le centre-ville est très joli avec ses bâtiments anciens et ses ponts. Après avoir bu un coup dans un des plus vieux pubs de la ville nous avons repris le route vers le sud, direction le parc naturel de Cairngorms.

Urquhart Castle, de loin.

Vue sur le Loch Ness.

Le centre ville d'Inverness.

Sur la route nous avons fait une étape à Carrbridge, petit village connu pour son pont de pierre de plus de 600 ans. 

Nous avons ensuite continué à descendre pour se fixer pour la nuit au niveau du Loch An Eilein. Ce lac en plein milieu du parc naturel est entouré de montagnes enneigées et surtout, possède un ilot en son milieu avec les ruines d'un château du XVIeme siècle. 

La balade sous les arbres en fin de journée pour aller voir ces ruines était particulière, l'endroit étant paisible et mystérieux à la fois. 

Le pont de Carrbridge.

Le ruines du Loch An Eilein, au crépuscule.

7eme et dernier jour: Cairngorms, la Distillerie & Stirling

La nuit sous les arbres fut vraiment incroyable, avec un ciel étoilé comme jamais je n'ai vu ailleurs. Cependant nous avons été réveillé au petit matin par le garde du parc naturel, qui nous a expliqué que le parking était payant et qu'il fallait donc s’acquitter de quelques livres, heureusement qu'il n'avait pas vu que nous y avions passé la nuit, car le prix a payer aurait été beaucoup plus important!

Après une petite balade pour revoir le château en ruine de jour, nous avons  repris la route traversant le parc de Cairngorms en direction du Sud.

Nous avons fait un arrêt aux Ruthven Barracks, imposantes ruines d'une garnison datant de 1719, l'entrée est libre et l'endroit absolument désert renforce l'aspect désolé des bâtiments.

L'étape suivante fut la distillerie Dalwhinnie, où nous avons visité l'usine de fabrication de Whisky. Cependant d'importantes zones de l'usines étaient fermées au public (secret de fabrication oblige), limitant un peu l’intérêt de la visite. Durant la 2eme partie de la visite nous avons pu goûter 2 whiskies produits à la distillerie, je reconnais ne pas etre un grand amateur de whisky, mais cela reste un incontournable de la culture Écossaise, et puis j'ai été finalement agréablement surpris par les whiskies goûtés, que j'ai réellement appréciés. 

Maisonnette abandonnée à proximité du Loch An Eilein.

Les Ruthven Barracks

La devanture de la distillerie Dalwhinnie.

Après ces quelques verres, nous avons repris le van pour continuer à descendre jusqu'à Bliar Atholl et son magnifique château renaissance. Toute cette zone est très boisée avec uniquement des petites routes sinueuses se faufilant entre les arbres. Nous y avons fait une courte pause repas/balade, avant de poursuivre notre chemin. 

Un peu plus loin sur la route nous avons été faire quelques photos des Falls of Bruar, cascade surplombée par un très vieux pont, le tout niché au fond d'une gorge très encaissée et boisée. (Fun fact: on est obligé de traverser un centre commercial pour accéder au chemin qui y mène.)

Les Falls of Bruar.

Nous avons ensuite bifurqué pour prendre la route qui longe le Loch Tummel, et son point de vue "Queen's view" qui permet d'avoir un magnifique panorama de tout le Loch dans sa longueur.

Le Loch Tummel depuis le "Queen's View"

Une forêt forestière.

Nous avons ensuite roulé à travers l'arrière pays, passant au travers de nombreux petits villages, pour arriver en toute fin de journée à Stirling.

Arrivés tard nous avons donc dû visiter cette ville médiévale de nuit, sous une fine pluie glaciale, mais la ville chargée d'histoire est réellement magnifique, la plus belle que nous ayons visité en Ecosse. Je regrette de ne pas y avoir été de jour. Nous avons passé une partie de la soirée dans un pub typique à l'ambiance chaleureuse, avant de reprendre la route en direction d'Edimbourg, car il était l'heure de rentrer, notre avion décollant le lendemain matin.

Au pub à Stirling.

Conclusion

Ce voyage en écosse était sûrement un des plus incroyables voyages que j'ai pu faire dans ma vie, le sentiment de solitude au milieu d'une nature immense et préservée est vraiment unique. Nous nous arrêtions à chaque instant contempler le paysage, ou juste apprécier l'ambiance d'un endroit.

A coté de ça, c'était une première pour moi de partir en van, j'avais déjà fait des roadtrips, mais jamais en van, et je pense que l'Ecosse est le pays idéal pour ce type de voyage. Cela permet de rester immergé dans l'esprit du voyage et de l'aventure sans interruption. Je pense que mes prochains voyages, se feront autant que possible en van à l'avenir, ne serait-ce que pour le coté immersif / aventurier de ce mode de voyage.

Using Format